Le mot du principal

Chers collègues,
A tous les membres de la communauté scolaire,


En ce retour des congés de décembre, c’est l’occasion pour moi de vous adresser tous mes voeux de santé et de prospérité pour cette nouvelle année.

Que 2016 concrétise tous vos souhaits.


C’est avec une grande joie que j’inaugure en votre compagnie cette année nouvelle.
Il est de tradition de souhaiter à chacun d’entre vous le meilleur, et je sacrifie bien volontiers à ce moment. A chacun bien sûr, je souhaite personnellement une année heureuse et pleine de santé, fructueuse, riche d’émotions et de découvertes, satisfaisante tant sur le plan personnel que professionnel, pour vous, pour vos proches et tous ceux qui vous sont chers.


Mais n’oublions pas quelque chose d’essentiel : tous les grands auteurs ont souligné que le bonheur personnel et la sécurité privée ne sont rien, ou ne peuvent pas exister, sans un cadre général qui assure nos choix, les autorise, permet l’épanouissement de nos capacités. Sans sécurité, sans lois communes, sans respect mutuel, il n’est pas de bonheur possible. Ainsi, le collège, ce microcosme social, doit avoir pour mission de refléter, de porter, de réaliser les valeurs qui sont les nôtres : liberté, égalité, fraternité, solidarité, laïcité. Ces termes ne sont pas que des idéaux : ils doivent se concrétiser dans des actions, dans un projet d’établissement fort, dans l’investissement des personnels, des élèves, des parents pour que l’Ecole reste le vrai lieu du vivre-ensemble, du dialogue, de l’avenir. Quel espace, mieux que l’école, peut en réalité permettre l’acquisition du lien avec l’autre, l’acquisition du savoir qui libère de l’ignorance et de la nuit, l’acquisition d’un respect des différences sociales, morales, religieuses entre les individus, la connaissance de l’histoire qui permet de saisir l’actualité dans sa profondeur et sa vérité ? Le collège République porte bien son nom : la république c’est la chose « publique », le bien commun, mais c’est à nous tous qu’il appartient de l’élaborer pour qu’il ne reste pas une simple étiquette accolée au portail de l’établissement.


2016 est aussi l’occasion de jeter un regard rapide sur l’année passée : émaillée d’événements tragiques et choquants, en janvier, en novembre, qui ont frappé durement nos concitoyens dans leur chair et leur famille, cette année 2015 semble porteuse de tristesse et d’émotion. C’est vrai. Mais elle doit aussi amener à la méditation et à la réflexion sur ce que nous voulons construire. Alexis de Tocqueville disait "Quand certains songent au lendemain, il faudrait penser à l’avenir". Et l’avenir, c’est bien ici, dans notre école que nous travaillons tous à le créer plus paisible, plus heureux. Souhaitons que cette année 2016 soit empreinte de la compréhension que nos valeurs sont celles de la paix et de la solidarité, non de la haine et du rejet. Ne nous laissons pas, ici, comme ailleurs, déborder par des sentiments mauvais auxquels on veut nous pousser, en nous dressant les uns contre les autres, en soulignant ce qui nous sépare, alors que l’école accentue ce qui nous rassemble. C’est le travail essentiel de notre collège, par la culture, l’effort, le dialogue entre adultes et mineurs, avec les parents, de préparer un monde meilleur et plus pacifié, un monde où les individus se comprendront mieux et éviteront les chemins dangereux où certains veulent les entraîner.


L’histoire ne nous apprend pas tout, car elle ne se répète jamais, vous le savez : mais elle laisse des leçons, des pistes de réflexions, des phares qui avertissent : il y a plus qu’un siècle, fin 1915, était décerné le prix Nobel de littérature à Romain Rolland pour une oeuvre tournée vers la paix, avec sa théorie unanimiste qui visait à souder les peuples dans l’amitié et le partage. Comme un écho à aujourd’hui, reprenons cette idée des "hommes de bonne volonté" et soyons persuadés
qu’ensemble, avec du vouloir et de l’énergie, nous pouvons construire ensemble une école qui soit le miroir d’un monde meilleur.
Guerre donc à l’échec scolaire ! Il n’est aucune difficulté scolaire dont nous ne puissions venir à bout, en mobilisant notre courage et nos énergies.
Je remercie sincèrement, l’ensemble du personnel de l’établissement, pour son implication sans faille, à toute épreuve.
Puissions-nous écrire une belle page de plus dans le livre du collège, entamé il y a 45 ans maintenant, et qui a su allier tradition et modernité au service de la communauté scolaire.


Que cette année 2016 nous voit nous aussi accomplir des hauts faits pédagogiques !


Que tous les projets qui vous tiennent à coeur puissent voir le jour.


Bonne année encore à tous, et bonne rentrée !

M. Mercier